`
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
`

Grand-Rue, Capelle. Dieu merci, la majorité d'entre nous respecte ces hommes qui oeuvrent pour notre sécurité et notre bien-être.

Tous les services de secours travaillent dans l’urgence dès qu’ils reçoivent un appel. Ils prennent des risques, en toute conscience, parce que c’est leur travail – et encore, beaucoup ne sont pas professionnels – , lorsqu’il s’agit de sauver quelqu’un ou de maîtriser une situation périlleuse.

Cette après-midi, aux alentours de 17.30 heures, pompiers et police ont été mobilisés dans la Grand-Rue à Capelle, au niveau de l’église.  D’après les détails qu’ils ont reçus lorsqu’ils ont été appelés, ils ont estimé qu’il faudrait au moins 3 camions de pompiers (une vingtaine d’hommes) et 1 combi de police était déjà sur place. En effet, on leur avait signalé beaucoup de fumée, près d’un étang, sans donner de détails supplémentaires aux pompiers.  Peu importe, ils se sont rendus immédiatement sur place, espérant voir quelque chose ou obtenir plus de renseignements une fois arrivés à destination.

Il s’est avéré que cet appel était un appel abusif, émis à partir d’un G.S.M.  Une personne qui a du temps à perdre et qui, certainement n’accorde aucune importance aux vraies urgences a dû beaucoup s’amuser.  Qui rira bien rira le dernier, les appels par G.S.M sont très facilement traçables.  Nos hommes du feu sont donc repartis vers l’arsenal, ravis que personne ne soit en péril mais quelque peu amers. Sauver des vies, oui, perdre son temps, NON ! Lire la suite »

© 2014 Presse D. Kyriakidis Suffusion WordPress theme by Sayontan Sinha